De génération en génération

There is more about Papa Wemba and Viva La Musica in this English website

Histoire de Papa Wemba et Viva La Musica

Papa Wemba fut un chanteur, auteur-compositeur, interprète, et aussi le fondateur et dirigeant de l’orchestre Viva La Musica, qui a recruté et formé des stars de la musique congolaise et africaine. Il faut aussi le chanteur Africain qui a été le plus sollicité pour des collaborations (grâce à sa belle voix) par des artistes du monde entier.

Merci Papa Wemba pour tout ce que vous avez fait pour la musique Africaine et la "World Music".

Sortie de la chanson : « Mabele Mokonzi » (1977)

Melkweg à Amsterdam, Pays-Bas (7 Avril 1989)

Melkweg à Amsterdam, Pays-Bas (7 Avril 1989)

1er janvier, 1989

Central Park à New York, États-unis (15 juillet, 1990)

Central Park à New York, États-unis (5 juillet, 1998)

New Morning à Paris, France (15 Février 2006)

Clotûre du festival couleur café à Bruxelles, Belgique (25 juin 2010)

Concert à Womex (World Music Expo) (2010)

Concert à Womex (World Music Expo) (2010)

Concert à Kinshasa (2011)

Abidjan, Cote d’ivoire (24 avril 2016)


Album Posthume 2016 : « Forever de Génération en Génération »


Disponible le vendredi 28 octobre 2016


Chacun pour soi - Papa Wemba (featuring Diamond Platnumz)



Cette chanson fait partie de l’album Papa Wemba  « Forever, de génération en génération »


Carrière professionelle dans les orchestres


1. Zaïko Langa Langa

Papa Wemba fut co-fondateur de l’orchestre Zaiko où il fut le premier chanteur. Il y était chanteur de décembre 1969 à décembre 1974.

2. ISIFI Lokole

Papa Wemba fut co-fondateur de l’orchestre ISIFI (Institut du Savoir Ideologique pour la Formation des Idoles) Lokole. Il y était chanteur de décembre 1974 à novembre 1975.

3. Yoka Lokole

Papa Wemba fut co-fondateur de l’orchestre Yoka Lokole. Il y était chanteur de décembre 1975 à 1976.

4. Viva La Musica

Papa Wemba a créé l’orchestre Viva La Musica en décembre 1976. L’orchestre fut sa première sortie en février 1977.

À part Papa Wemba, dans l’orchestre le reste des chanteurs n’étaient pas connus du grand public; à part peut-être Éspérant Kisangani. Viva La Musica a connu un grand succès. C’est le seul orchestre Congolais créé à Kinshasa qui a gardé son succès malgré qu’il soit basé en France et aussi malgré le fait que Papa Wemba lui-même était plus en tournée en Europe, Asie et Amérique.

5. MOLOKAÏ

Par souci d’élargir son répertoire et de faire une carrière internationale digne, Papa Wemba créa vers la fin de l’année 1988 l’orchestre MOLOKAÏ (appelé au départ, Viva La Musica international).

Il a voulu que cet orchestre soit composé de personnes de différentes nationalités afin de bien représenter la musique du monde (World Music). Avec le MOLOKAÏ, Papa Wemba a sorti les albums suivants : « Maria Valencia (1992) », « Émotion (1995) » et « MOLOKAI (1998) ».

En 2010 il devait sortir l’album Notre Père World avec ce même orchestre mais les chansons enregistrées n’ont pas été sorties car l’album Notre père Rumba était encore sur le marché du disque. On retrouvait les nationalités suivantes dans les disques sorties avec le MOLOKAÏ : « Française, Congolaise, Anglaise, Japonaise, Tunisienne, Algérienne, Camerounaise, Américaine, Ivoierienne, etc. »

6. Nouvelle Écriture

Viva La Musica est le seul orchestre au Congo où les chanteurs et musiciens avaient l’appui et le soutient de Papa Wemba quand ils se sentaient prêts à sortir des albums solos.

Vu que les chanteurs comme Reddy Amisi, Stino Mubi, Gloria Tukadio sortaient des albums solos et qu’ils avaient aussi des engagements personnels pour leurs carrières respectives, il arrivait de fois que ces chanteurs, qui étaient des têtes d’affiche de l’orchestre, ne soient pas à mesure d’accompagner Papa Wemba pour des concerts au Congo ou en Afrique. C’est pour cela que, déjà en 1992, Papa Wemba recruta quelques chanteurs basés à Kinshasa pour l’accompagner durant ses concerts au Congo. Ces chanteurs étaient tous jeunes par rapport aux expérimentés de Viva La Musica basé en France. En tant que visionnaire, le but était aussi de rajeunir l’équipe car la jeunesse apporte toujours quelque chose de nouveau. C’est vraiment en 1996 qu’une équipe complète de musiciens et chanteur a été formée afin d’accompagner Papa Wemba et Reddy Amisi pour des concerts au Congo.

En 1997, cet orchestre (appelé encore Viva La Musica de Kinshasa) sorti son premier album avec Papa Wemba; l’album Nouvelle Écriture. Et c’est dans la même année que l’orchestre a été appelé Nouvelle Écriture; grâce à Bendoson (chanteur), car c’est lui qui a proposé à Papa Wemba ce nom…au lieu de Viva La Musica de Kinshasa.


Carrière dans le cinéma


Papa Wemba était acteur dans les films suivants :

Quelques documentaires sur Papa Wemba et Viva La Musica :


La SAPE


Né au Congo à la fin des années 70, la SAPE (Société des Ambianceurs et des Personnes Élégantes), un mouvement culturel qui se manifeste par une excentricité et une extravagance vestimentaire très poussée, est surtout pratiquée par la diaspora. Surnommé le pape de la sape, Papa Wemba va devenir un des porte-flambeaux du mouvement. A la pointe de la mode et s’habillant chez de grands couturiers européens et japonais, Papa Wemba va populariser en France les codes de la sapologie.